jeudi 4 février 2010

Rire flou



C’est fou

Le ciel et son rire fou

Affolée je fus

Son rire éclata comme le tonnerre

Ma poitrine se soulevait sous ses spasmodiques vibrations

Un rire vrai, un rire tendre

Me caressant le creux du cou

Quand le souvenir revient la sensation aussi

Et mon rire enchaîne le rire du ciel fou

Fou rire ou ciel fou


C’est fou ce qu’on a ri de bon cœur.

10 commentaires:

  1. C'est que les preux ne se cueillent qu'en les creux, sous le ciel à l'abri des regards.... C'est que prendre le miel du soleil quand tu aimes ne sème aucune jalousie... C'est si bon de rire aux larmes après le supplice :)
    Kali nous enjoint, nous intime un voeu pas si nain, le "genre" de geste commun qui peut sauver un monde.
    Révérence du fou au ciel ouvert ;)

    RépondreSupprimer
  2. Le rire est l'essentiel, quelqu'il soit :)

    RépondreSupprimer
  3. Le ciel se couvre de sa plus épaisse fourrure
    Fière de sa puissance il tonne il gronde
    Éclate en fou rire
    Il s'amuse à taquiner le silence, à obscurcir le monde

    Au delà de son jeu trivial de ses sarcasmes
    Il ne se doute pas qu'il a un tendre cœur
    En restituant les sensations et les souvenirs
    Il rend le sourire aux lèvres des femmes

    RépondreSupprimer
  4. Mourad, toujours prêt cher à me dé couvrir :))
    le voile d'un soupçon en ta folie je n'ai... rires

    RépondreSupprimer
  5. MG, je te lis, je souris, c'est aussi simple mon cher.

    RépondreSupprimer
  6. Mounir ,sourire, rire riment merveilleusement bien :)

    RépondreSupprimer
  7. Mounir ,sourire, rire riment merveilleusement bien :)

    RépondreSupprimer
  8. je vous recommande de decouvrir un magnifique site qui parle de leboncoin

    RépondreSupprimer
  9. paroles, paroles et paroles! Et toujours des paroles!
    j'ai pas la mandoline, dommage!
    Sinon, sans musique, ça donnerait ça:
    "C'est fou, ce qu'on s'en fou
    que l'on soit fou, ou que l'on en rigole,
    car, plus on est de fous, moins on s'en fout!"
    Ceci dit, je ne peux pas m'empêcher, de commettre ce péché (trop facile!), d'avouer que j'ai senti les vibrations de ta poitrine puis les pulsations qui orchestraient ces caresses sur ton coup,à travers, ce fou rire contagieux! ;)
    Rafie... Compta...miné
    Merci kb;)

    RépondreSupprimer
  10. C'est fou ce que j'en ris encore sous le regard d'un Rafie aux paroles raffinées et légères. Nul besoin de mandoline, les paroles s'élèvent serpentines, serpentines...
    Rafie, merci de m'offrir le sourire et encore merci à Kb le magicien :)

    RépondreSupprimer